Le gouvernement américain investit 190 millions de dollars pour accroître la résilience au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso – 11 juin 2021

Jeudi dernier à Ouagadougou, le gouvernement des États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a officiellement lancé les douze activités inclues dans la deuxième phase du programme Résilience au Sahel renforcée (RISE) au Burkina Faso. A travers ce programme, les Etats-Unis engageront plus de 190 millions de dollars (111 milliards de FCFA) pour aider les burkinabé les plus vulnérables à renforcer leur résilience face aux impacts du changement climatique, de l’insécurité et des risques sanitaires tels que la COVID-19, pour échapper définitivement à la pauvreté.

Le programme RISE est une approche régionale conçue par l’USAID en réponse à un schéma historique de sécheresses sévères et d’autres stress récurrents dans la région du Sahel. Les activités de la première phase de RISE qui ont commencé en 2013 ont aidé les individus, les communautés et les gouvernements locaux, régionaux et nationaux du Burkina Faso à mieux gérer les crises, à rechercher un large éventail d’opportunités d’emploi, à nourrir leurs familles et à investir dans leur avenir. Parmi les réalisations de l’USAID dans la première phase de RISE, nous avons réduit le taux de retard de croissance de sept pour cent (7%) chez les enfants de moins de cinq ans, nous avons récupéré plus de 800 hectares pour le riz, nous avons amélioré l’accès à l’eau potable pour 45 000 personnes et nous avons permis aux ménages de mettre en œuvre des pratiques d’agriculture de conservation sur 56 416 hectares. Ce qui a permis aux ménages de se nourrir et de vendre leurs excédents, tout en renforçant leur résilience aux chocs climatiques.

La deuxième phase du programme RISE élargit la collaboration de l’USAID avec le gouvernement du Burkina Faso pour l’aider à mieux répondre aux besoins de ses citoyens. Les activités de l’USAID se concentrent sur la gestion des ressources naturelles, l’agriculture, la croissance économique, la santé et la gouvernance. Dans toutes les activités, un accent particulier est mis sur l’autonomisation des femmes et des jeunes au sein de leurs communautés. Les activités dans le cadre de RISE II seront mises en œuvre jusqu’en 2025. Les régions prioritaires d’intervention sont le Centre Nord, l’Est et le Sahel.

“Ce projet célèbre et fait la promotion des valeurs que partagent nos deux pays en matière de renforcement de la résilience et de soutien au développement local,” a déclaré l’Ambassadeur des États-Unis au Burkina Faso, Sandra Clark.

L’Ambassadeur des États-Unis au Burkina Faso, Sandra Clark, le ministre de l’Agriculture et des Ressources hydro-agricoles, M. Salifou Ouedraogo, et la Représentante-pays de l’USAID au Burkina Faso, Karen d’Aboville, ont assisté à l’événement de lancement.

###