Discours de l’Ambassadeur Andrew R. Young à l’Occasion du transfert de la responsabilité de la mise en œuvre des PRPs au SE/CNSA Mercredi 23 Janvier

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques
Monsieur le Secrétaire General du Ministère de l’Agriculture et des ressources hydrauliques
Monsieur le Secrétaire Permanant de Coordination des Politiques Sectorielles Agricoles (SP-CPSA)
Monsieur le Secrétaire Exécutif du Conseil National de Sécurité Alimentaire (SE-CNSA)
Madame la Directrice Régional du Sahel et Bilatérale du Sénégal de l’USAID
Mesdames et Messieurs les Directeurs de projets et programmes
Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs de Services
Honorables invités en vos titres, rangs et grades respectifs,

Mesdames et Messieurs,  

Good morning.  Bonjour. 

C’est un honneur et un plaisir pour moi de prendre la parole en tant que chef de file des Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) du Cadre Sectoriel de Dialogue du Production Agro-Sylvo-Pastorale, à la faveur de cette cérémonie de transfert de la responsabilité de la mise en œuvre des Priorités Résilience Pays (PRPs) du Burkina Faso au  Secrétariat Exécutif du Conseil National de Sécurité Alimentaire (SE/CNSA). 

En effet, nous, les PTF ont  une longue expérience d’accompagnement du gouvernement Burkinabé dans ses efforts de développement économique et social en général et d’amélioration de la résilience des populations vulnérables.  Et aujourd’hui nous célébrons un grand succès.  C’est-à-dire, un bureau responsable pour un secteur clé du développement du pays est en place, et prêt à commencer. 

Le Gouvernement Américain pour sa part accompagne le Burkina Faso dans plusieurs secteurs de son développement en général notamment le secteur agricole et le développement rural en particulier à travers l’Initiative « Amélioration de la Résilience au Sahel », ou RISE pour son sigle en anglais. Il y a presque deux ans depuis le Gouvernement du Burkina Faso et USAID ont développé les objectifs pour ce programme. Il est heureux de constater qu’il y a un parfait alignement entre les objectifs de l’Initiative RISE et les quatre piliers des PRPs à savoir : 

1) l’amélioration de la Protection Sociale;
2) l’amélioration du Statut nutritionnel des personnes vulnérables ;
3) l’Accroissement durable de la productivité agricole, de la  production alimentaire et des revenues ; et
4)  l’Amélioration de la gouvernance de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. 

Par ailleurs, les PTFs du Secteur de Planification Production Agro-Sylvo-Pastorale, chacun en ce qui le concerne met en œuvre des actions d’amélioration de la résilience des populations Burkinabé avec la ferme volonté de s’assurer de leur articulation avec les PRPs. On peut citer en exemple: 

  • L’Italie
  • Le FAO
  • L’Union Européenne
  • La Coopération Allemande, à travers la GIZ et la KFW
  • La Coopération Suisse 
  • Le Danemark
  • Le Japon à travers la JICA;

Monsieur le Ministre, Mesdames et messieurs, chers partenaires

La résilience est un processus de longue durée qui se construit avec l’apport de plusieurs secteurs et de partenaires œuvrant dans une synergie d’action et une collaboration constructive permanente afin d’accroître les capacités des individus, des ménages, des communautés et du pays tout entier à pouvoir résister et s’adapter aux différentes adversités. C’est pourquoi le Gouvernement Américain travaille à consolider son partenariat avec celui du Burkina Faso dans le souci d’accroître graduellement la résilience des Burkinabès et de réduire significativement le nombre de personnes vulnérables nécessitant une assistance humanitaire en cas de choc. La mise en œuvre des Priorités Résilience Pays du Burkina qui comprend les programmes de résilience des autres partenaires des secteurs dont le RISE participera sans doute à cet objectif ultime.

Nous encourageons donc le SE/CNSA à poursuivre ce travail de collaboration afin d’accélérer la mise en œuvre des. Nous encourageons le SE/CNSA à participer dans la formulation en cours  du deuxième Programme National du Secteur Rural (PNSR II) pour l’incorporation effective des PRP comme un thème transversal qui va guider la mise en œuvre de ce plan important. 

Pour le Gouvernement américain, je suis heureux  d’annoncer  une contribution de 93 millions de francs CFA au processus de formulation du PNSR II, en plus des contributions des autres PTFs et du Gouvernement Burkinabè lui-même. Toujours pour le Gouvernement américain, je voudrais  souligner que la transition présidentielle demeure  engagée dans le partenariat avec le gouvernement du Burkina Faso et continuera d’apporter son appui  au développement économique et social, le renforcement de la sécurité du pays et la bonne gouvernance. 

Je voudrais terminer mon propos en remerciant au nom des PTFs,  le Ministère de l’Agriculture et des Aménagements  Hydrauliques pour la franche collaboration  entretenue avec les PTFs. Je voudrais également remercier le CILSS (Comité Interministériel de Lutte contre la Sécheresse au Sahel)  pour son leadership dans le processus d’élaboration  des PRPs AGIR du Burkina Faso en particulier, et tous les  collègues partenaires du cadre sectoriel de dialogue du secteur Production Agro-Sylvo-Pastorale pour leur soutien. 

Ameriki niiba tié yidaanlinba leni yi tuonsoanliébe mi dièma findima ya niini!
Tituondi mani boncianla! (“We the people of America are partners with you in your country’s development.”).
Thank you very much.
Je vous remercie.